Construire une maison à énergie positive

Maison à énergie positive, voilà une appellation qu’on rencontre de plus en plus dans le jargon du bâtiment. C’est un type de maison qui répond à un nombre de critères au niveau de la performance et de la consommation énergétique. C’est en gros une maison qui produit de l’énergie plus qu’elle n’en consomme. Pour quelles raisons construire une maison à énergie positive ? Et, comment s’y prendre ? Les réponses dans la suite de cet article.

Construire une maison à énergie positive

Les avantages de la construction d’une maison à énergie positive

Si les maisons à énergie positive gagnent de l’ampleur, c’est certes parce qu’elles possèdent des avantages indéniables. Citons entre autres :

  • Le fort potentiel patrimonial. Cet avantage confère à votre logement des points en cas de vente ou de location. Le contexte actuel fait que les locataires et les particuliers recherchent des logements plus économiques et écologiques. Ainsi, si votre maison est à énergie positive, elle aura une grande valeur financière sur le marché.
  • La réalisation d’économies. Le système de chauffage et l’électricité sont les plus grandes sources de consommation d’énergie. Imaginez qu’ils soient alimentés par des énergies renouvelables et naturels comme le soleil, le bois, l’eau… Il s’en va donc dire que vous réaliserez de grosses économies et cela sur une longue durée.
  • Les nombreux bénéfices que l’état leur confère. Le bonus de constructibilité est l’un de ces bénéfices. Avec ce bonus, une maison à énergie positive peut dépasser le coefficient d’occupation des sols (COS) fixé par les communes.

Comme autre bénéfice, il existe des aides pour financer l’installation de chauffages à énergies renouvelables. Citons par exemple : la TVA à taux réduit, l’Eco prêt à taux zéro, le Crédit d’impôt pour la transition écologique…

Comment construire une maison à énergie positive ?

Le principe de la maison à énergie positive est le suivant : ‘’produire de l’énergie plus qu’il n’en faut’’. Une maison qui est donc à énergie positive consomme moins d’énergie et en produit plus. Elle répond à des principes architecturaux et environnementaux bien définis :

  • L’utilisation des sources d’énergie renouvelables pour la production d’énergie. Ces sources produisent beaucoup moins de dioxyde de carbone, d’où l’intérêt de leur utilisation. Il faudrait aussi opter pour l’usage d’appareils à basse consommation, alimentés grâce aux énergies renouvelables.
  • Une position de choix. L’emplacement de la maison devrait lui permettre de capter sans grandes difficultés les apports nécessaires à l’éclairage et au chauffage.
  • Posséder une isolation performante, ce qui évitera de consommer de l’énergie qui s’évadera ensuite inutilement dans l’air.

Transformez votre logement en maison à énergie positive ?

Il peut arriver qu’au moment de construire votre maison, vous n’ayez pas pensé à ce qu’elle soit à énergie positive. Cependant, il y a des mesures que vous pouvez prendre pour rendre celle-ci moins gourmande en énergie et plus économique ; comme le serait une maison à énergie positive. Parmi ces mesures, on peut citer :

  • La réalisation d’un bilan thermique. Le bilan ou diagnostic thermique vous permet d’évaluer votre logement de fond en comble. Le but est de déceler la moindre source de déperdition de la chaleur. Ce processus est réalisé par un diagnosticien certifié ; à l’issue de cette évaluation, un rapport vous est remis par le technicien. Le rapport contient l’ensemble des travaux à réaliser pour augmenter les capacités thermiques de votre logement.
  • L’isolation complète de la maison ; notamment des fenêtres, des murs et de la toiture. Ça fait généralement partie des travaux recommandés à la fin du bilan thermique. Une isolation parfaite de la maison fait garder la chaleur à l’intérieur de celle-ci, et limite l’utilisation abusive des appareils de chauffage. Et qui dit moins d’utilisation du chauffage dit réalisation d’économies et réduction des factures d’énergie.

Le budget de la construction d’une maison à énergie positive

Le prix d’une maison à énergie positive va être fixé selon eux cas de figure :

  • En cas de rénovation. Une maison construite et ne répondant pas aux normes du label BEPOS devra subir des travaux à cet effet. L’isolation, l’installation des appareils de captage et de production d’énergie… Ce sont là quelques travaux de rénovation qui peuvent rapidement faire monter le prix de la prestation. Sans oublier les matériaux nécessaires à acheter.
  • En cas de construction neuve. En plus du prix de construction de la maison, il faudra inclure celui de tous les travaux tantôt cités en cas de rénovation. Il est à noter que d’autres paramètres influeront sur le budget de la maison. Comme par exemple : la nature du logement (de plain-pied ou à étage), les prix de main d’œuvre pratiqués par les techniciens de votre région, etc.

En conclusion

Il faut reconnaitre que le futur réside dans la maison à énergie positive. Le fait qu’elle se serve d’énergies renouvelables lui confère une action écologique sur l’environnement. Que ce soit pour un projet de construction ou de rénovation, vous devez faire appel à un technicien certifié pour vos travaux. Vous pouvez aussi contacter directement un bureau d’étude spécialisé en la matière.

Poursuivre votre lecture :